Grande Loge Symbolique du Gabon
Grande Loge Symbolique du Gabon

LIBERTÉ-ÉGALITÉ-FRATERNITÉ

Création d’une nouvelle Loge, qui a illuminé l’Orient d’Owendo le 18 avril dernier.

 

Pour les détails et les photos, vous pouvez vous rendre dans l’onglet "ACTUALITE".

Pour télécharger le Bulletin de liaison du GFEQA, cliquer directement sur le lien.

Bulletin de liaison du GFEQA.pdf
Document Adobe Acrobat [632.2 KB]

Programme du 20 ième anniversaire de la RL N° 10

" Les Fils Du Soleil " à l'Orient de Franceville

 

Cliquer sur l’onglet "ACTUALITE" pour connaître les détails.

Quand les initiés planchent sur les turbulences africaines. (Le point Afrique du 15/02/16)

Pour télécharger l'Appel de Douala clôturant les REHFRAM 2016, cliquer directement sur le lien.

Rehfram 2016 APPEL DE DOUALA.pdf
Document Adobe Acrobat [32.1 KB]

                                   EDITORIAL

 

 

La Grande Loge Symbolique du Gabon née sous la dénomination de Grand Rite Equatorial est  la plus ancienne et l’une des plus importantes obédiences du Gabon.

 

Elle propose à ses adeptes une voie initiatique basée sur la fraternité, la liberté, la tolérance, l’amour et l’acceptation de l’autre dans sa différence. Elle propose une voie d’accès à la spiritualité basée sur le travail de transformation et de perfectionnement de l’Être ; c’est la construction du grand œuvre.

 

Dans sa tradition de recherche et d'émancipation de l’homme, l'initiation maçonnique doit pouvoir le transformer dans toutes ses dimensions. Les Francs-Maçons de la Grande Loge Symbolique du Gabon doivent être des artisans de l'avènement puis de l'enracinement dans notre pays des valeurs qui fondent le bien vivre ensemble.

 

Nous devons nous considérer un peu comme les garants et l'avant-garde d’un humanisme d'épanouissement de chacun et de l’autre dans la Liberté, l'Egalité et la ferveur de la Fraternité. Nous aimons l’harmonie et nous savons que la réalité est ombre et lumière et que les ombres et les lumières se nourrissent les unes des autres.

 

En inaugurant cette nouvelle rubrique et pour matérialiser notre recherche constante d’une voie du juste milieu, il nous est apparu nécessaire de vous faire partager une réflexion sur « La Tolérance » cette valeur importante et si singulière de l’esprit maçonnique, dont les vertus sont elles-mêmes d’ailleurs indissociables de la Justice, fondement de toute Paix.

 

Il nous revient donc de l’évoquer parce que comme nous le constatons depuis un certain temps, la montée des intégrismes de tout genre dans le monde réactive en nous et avec cet autre intime, un débat  sur la tolérance pour en saisir pleinement le sens et la portée dans notre rapport à l’autre.

 

La question de la xénophobie supposée ou réelle introduite dans notre pays aussi nous interroge dans ce qu’il y a de plus intime en nous en tant que franc-maçon, c’est-à-dire des hommes libres et de bonnes mœurs.

 

Le maçon libre ne pèse pas la qualité de la parole à l’aune du statut de qui parle, mais seulement à l’aune du sens. Le maçon libre voyage au centre de lui-même et, s’il veut vraiment ne pas mentir, découvre, dans les bas-fonds de l’imaginaire, ce qui met en marche la demande de servitude.

 

Grace à ces deux précautions complémentaires et indissociables, nous pouvons œuvrer et parler du grand œuvre, de l’homme à naitre, de l’homme nouveau dans sa nouvelle dimension de l’initié.

 

En le rappelant, la franc-maçonnerie, et vous le savez tous, place la tolérance au rang de ses plus grandes vertus. On ne peut, en principe, être à la fois franc-maçon et intolérant. Nous disons bien en principe, car les francs- maçons demeurent des hommes.

 

L'initiation que nous avons reçue ne peut donc suffire à elle seule, si sur le chemin de la vérité et de la lumière, nous n’arrivons pas à dompter nos faiblesses ; et mieux, si nous n’avons pas la volonté et la capacité de les transformer pour faire le bien, le beau, le juste, et établir dans notre pays un humanisme de progrès social et d’émancipation intellectuelle, matériel et morale de notre société.

 

Ici, le champ de la tolérance que nous explorons  recouvre le domaine des opinons en général, domaine sensible qui porte sur « les gouts et les couleurs », exprimant par ce fait que, chacun a droit à son opinion ; que toutes les opinions sont  respectables, et même tellement respectables qu’elles ne devraient pas faire l’objet de discussion ou de réprobation, et encore moins de réprimande.

 

Il peut arriver dans une assemblée maçonnique, que tout le monde soient d’accord. Cette unanimité ne peut qu’être accidentelle, il faut donc s’en méfier et remettre l’ouvrage sur le métier.

 

Les francs-maçons n’oublient jamais qu’un seul éclairage ne peut être toute la lumière, que, sur toute opinion, il y a toujours autre chose à dire, que toute réponse à une question est bienvenue, mais qu’aucune réponse n’est suffisante.

 

C’est pourquoi le maçon doit prendre conscience en tout temps que celui qui est différent de lui n'est pas obligatoirement son ennemi. Parce qu'il est son frère, son semblable, l'autre ne va pas seulement le déranger et l'agresser par ses positions, ses idées, ses opinions, il va aussi lui apporter de l’aide ; une aide pour progresser, un moyen de s’élever.

 

Sous cette perspective, la tolérance peut être perçue comme un concept essentiellement politique, c’est-à-dire l’acceptation du pluralisme des idées qui suppose et implique la démocratie, et donc l’acceptation de l’autre dans sa différence. Cette tolérance est un comportement que nous devons propager pour une fraternité universelle de paix durable dans toutes les sphères sociales de notre beau pays.

 

Pour parvenir à cette dimension de l’esprit, la démarche initiatique que chacun de nous a subi constitue une voie si nous avons confiance au travail sur nous-même, et si nous sommes humbles. En effet, l’initiation exige de nous, en tout temps, de faire totalement confiance à ce que nous dicte et nous enseigne de bien notre institution. Nous devons avoir une posture disponible pour la vivre pleinement et être des hommes exemplaires dans la société.

 

Nous le disons parce que le maçon qui en effet accepte de franchir la barrière de l'inconnu, tout simplement parce qu'il a fait confiance à ces mains fraternelles qui lui ont évité une chute qui aurait pu être mortelle ; sur la voie du même idéal ; ce maçon-là sera plus qu'un autre apte à transcender les oppositions, apte à communiquer, donc apte à être tolérant.

 

La tolérance, la franchise, la fraternité, l’humilité, et l’écoute de l’autre, est un gage d’harmonie et de confiance.

 

De plus, disons-nous, il nous faut une dose d’humilité pour être tolérant, c'est-à-dire une authentique remise en question de nos propres habitudes, de nos propres certitudes, de nos propres convictions.

 

Aussi, face à ces dérives d’aujourd'hui, face à certaines idéologies totalitaires, face à certains règlements de comptes que nous observons sur nos frères, nos semblables et dont la justification est fondée sur le fanatisme, mais aussi de l'intolérance découlant de l’ignorance, le franc-maçon de la Grande Loge Symbolique du Gabon doit s’élever au-dessus des soucis de la vie matérielle, pour ne pas accepter que ces vices rentrent dans ses temples et dans notre société pour les combattre avec vigueur.

 

C’est pourquoi, la franc-maçonnerie traditionnelle se réfère constamment au Grand Architecte de l'Univers, principe d'ordre de la création, base et fondement de toute initiation.

 

Quelle que soit l'interprétation que vous donnerez à ce symbole, celui-ci transcende obligatoirement la raison individuelle et vous projette dans une dimension de l’esprit. L'initiation tradition­nelle, accomplie à sa gloire, équivaut à la recherche constante d'une plus grande harmonie, elle conduit par le travail volontaire au dépassement de soi, au discernement ; à être en définitif tolérant.

 

Cette franc-maçonnerie-là, que nous pratiquons en Grande Loge Symbolique du Gabon, a donc bien pour mis­sion aujourd'hui encore, et plus qu’avant de rassembler et de réunir ce qui est épars dans la clarté et la Vérité.

 

C’est pour quoi, et comme l’ont fait nos devanciers avec la réussite historique qu’on peut leur reconnaitre aujourd’hui, les francs-maçons ont su dans un élan de cœur préserver la Paix dans notre pays. Il nous revient donc à notre tour, sur la base des lumières du passé, de nous inspirer de cet esprit de tolérance pour poursuivre l’œuvre qu’ils ont si bien commencés.

 

J’ai dit.

 

La Rédaction

Les 24ème REHFRAM se tiendront à Douala,

du 02 au 07 février 2016.

Elles seront précédées des activités de l'ONG HIRAM et de l'Assemblée Générale de la CPMAM.

 

 

La question à l’étude de ces REHFRAM est la suivante :

" Face à la montée de l’intolérance et de la violence, francs-maçons d’Afrique et de Madagascar, quels sont nos devoirs envers notre continent ? "

Pour télécharger le Programme des manifestations et le programme culturel des REHFRAM, cliquer sur l'onglet "Actualité"

 Bienvenue sur le site

  de la GLSG

Les 7 onglets ci-dessous sont accessibles uniquement par MOT DE PASSE.

Ce mot signifie : "La force est en lui" ou "En force".

1- Histoire et organisation

2- Les Ateliers

3- Les Planches

4- Actualité

5- Archives

6- Convent

7- La Houppe Equatoriale

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© 2013 La Grande Loge Symbolique du Gabon. Tous droits réservés